A Vous ! Mes Amis                        

                           Ce soir,
je suis très nostalgique,

                  Alors
rapidement, je viens vous dire,

                 Vous me
manquez beaucoup !

                Mais
voilà ! En ce moment, je lutte contre

               Contre
une petite «  bébête « venue se loger

                         Au fin
fond de mon estomac

                             Dont il
faut l’extirper.

                C’est
pourquoi, je n’arrive plus à rimer,

              Je
concentre mon énergie à chasser l’intrus,

           Par trop
de remèdes qui me laissent sans force.

                    De temps
en temps, je vous visite,

                    Même si
je ne laisse pas ma griffe,

                       Dans mon
cœur, vous êtes !

         Car,
voilà ! Par trop, vous me manquez….

            A vos
pieds, je dépose ces milliers de Roses.

           Maria Cesare. Le 14 octobre 2007