Hebergement gratuit d image et photo
Cavalier
dans la nuit


Salut
à Toi ! Maraudeur de la nuit,
Tu
parcoures les plaines, en solitaire,
Furtivement,
les soirs de pleine lune,
Chevauchant ton noir destrier,
A la
recherche de ta bien-aimée,
Par-delà
les montagnes et les collines.


Ton Aimée
t’attend, au détour d’un chemin,
Ses
yeux noirs fixant l’instant où !
Tu lui
apparaîtras en ce lieu de rendez-vous,
En
t’emparant de ses ultimes résistances
Afin
de la plier à tes désirs charnels !


Mais
la Maraude, point ne veut plier,
Elle
est fière et sauvage et veut te résister,
Ce qui
est pour séduire, te ravit et te force,
En
fouillant ses secrets, assouvir ses désirs,
Elle
mène le jeu, prolongeant ton supplice.


Délicieux
martyr de tes sens inhibés,
D’implacable
magicien, tu en deviens l’esclave,
Gronde,
rugit, hurle et quémande,
Aux
quatre éléments déchaînés,
Pour
que ta douce liqueur l’enivre,

Et ta Mélusine, Elle
sera !

Maria Cesare. Le 13 juin 2007