Hebergement gratuit d image et photo

A

chacun sa route… (Épisode 3)



Pour

que vous compreniez enfin pourquoi j’ai une telle envie d’exprimer avec

autant de force le sens profond DES VRAIES VALEURS DE LA VIE. Pourquoi

cette vie est un cadeau du Ciel ? Pourquoi il faut en savourer chaque instant

que Dieu fait et c’est pour cette raison que je prends la peine de vous

expliquer ce que je ressens au fond de moi lorsque je prononce les mots:

ETRE OU NE

PAS ETRE.

Ce que je vais donc vous dire en confidences, JAMAIS ! Auparavant, je n’ai pu

le dire à qui que ce soit. Ce pourquoi cet épisode fut aussi douloureux pour

moi et combien présent à mon esprit, c’est parce que, pour le restant de vos

jours, il vous en reste une trace indélébile. Une marque du temps qui ne

s’efface jamais tout à fait.

Voilà ce que j’ai vécu " par intérim

" si j’ose m’exprimer ainsi, de ce que j’appellerais à présent: les

prémices de la folie. Alors seulement après un tel coup du sort et si on a

la chance de s’en sortir INDEMNE, on comprend, au sens fort du mot, ce qu’est

véritablement la vie ! Tout simplement: ON SAIT.

La raison de cette

métamorphose en est MA MERE, MA TENDRE MERE

qui a vu un jour, après avoir enduré deux décès d’enfants en bas âge (un frère

à quatorze mois et une soeur à sept mois et sept jours), sa vie basculer aux

portes d’un désespoir sans nom ! Lorsque : début février mille neuf cent

cinquante deux, on est venu lui annoncer LA DISPARITION DE SON FILS AINE,

qu’elle chérissait tant et dont elle espérait ardemment le retour, là-bas !

Quelque part, en Indochine, dans un endroit inconnu et trop loin pour elle ! Se

trouvait, peut-être à jamais, SON FILS !

Une fois de plus, le monde s’écroulait autour d’elle sans qu’elle puisse faire

quoi que ce soit, pour changer le cours des choses. Alors ! Dans un accès de

colère, elle a HURLE ! Le mot n’est même pas assez fort pour décrire cet

instant ! Elle qui, des années durant, aura toujours su masquer sa douleur, là

! ELLE L’A CRIEE ! Elle ne pouvait plus faire semblant. C’était comme si tout à

coup, quelque chose venait de se casser en elle….

Pourquoi ? Mais, pourquoi ce nouveau coup du sort ? Elle a eu beau chercher une

raison valable à tout ça ! ……..

Maria Cesare. Le 29 mai 2007