A chacun sa route, suite 1…
" ETRE OU NE PAS ETRE ? " Me permettrais-je de commencer ainsi, comme
l’a dit un
jour SHAKESPEARE, il y a fort longtemps. Toute la question est là ! Et cette question
très ancienne est tellement d’Actualité ! Ne
trouvez-vous pas ? Elle peut résumer à elle
seule, toute une vie ou un simple moment de votre vie. Un moment
où,
pour une
raison

ou une autre, on se trouve soudainement précipité dans des événements qui échappent
totalement à notre contrôle. Drames, catastrophes, maladies,
divorces,
pertes
d’emploi

et j’en passe, engendrant toujours de grands
bouleversements très déchirants.
Et c’est toujours dans ces moments-là que cette fameuse question revient
insidieusement se profiler à l’horizon. JE VOUS PROPOSE DONC D’Y REFLECHIR
ENSEMBLE à ce devenir ! ETRE OU NE PAS ETRE ! Qu’en pensez-vous
?
Personnellement
je préfère, et de loin, la forme positive " ETRE "
car c’est tellement facile et lâche de
NE PAS ETRE, mais qui n’a pas pensé un jour à cette version ? Tant la vie peut être
douloureuse parfois. Alors, si vous le voulez bien,
concentrons-nous
sur " ETRE "
et

imprégnons-nous totalement de son ESSENCE afin d’en rechercher LE VRAI CONTENANT.
afin d’en rechercher LE VRAI CONTENANT. Rendez-vous
compte:
" ETRE " est LE
VERBE

qui est à l’origine de la vie ! C’EST LA REALITE CONCRETE, PALPABLE, VERIFIABLE,
DE NOTRE EXISTENCE.
Si ce VERBE n’avait pas existé, nous ne serions pas là à polémiquer
sur la question,
mais nous sommes là ! Il est bien certain qu’à
l’origine, il y a eu CETTE VOLONTE
divine ou autre D’ETRE.
Par conséquent, pourquoi ? Suivant l’humeur du moment, nous nous
dirions:
" Je ne veux plus être ". Ce serait vraiment trop facile
et
la vie n’est pas ainsi
!

Rien n’est tout blanc ou tout noir et sûr que
la vie est très compliquée, sûr aussi que
notre destin n’est pas fait d’une route bien droite et bien large pour qu’elle nous
semble aisée, car même si la route est droite, encore faut-il veiller à ne pas
relâcher

notre attention afin de bien rester sur la chaussée.
Qu’arrive-t-il à un automobiliste lorsqu’il conduit pendant des heures
et que,par
cause de fatigue, il laisse errer sa pensée UNE
FRACTION
DE SECONDE,se
trouvant

brusquement projeté dans les bras de Morphée ?
C’EST L’ACCIDENT ! LE GRAIN DE SABLE QUI REMET TOUT EN
QUESTION…
Quelquefois……
Maria Cesare. Le 23 mai 2007