Soif !

J’ai soif de toi, Toi ! mon Amour !  

Soif d’être aimée, soif de caresses,

Soif intarissable, de toujours,

Celle qui donne la vie, Toi ! tendresse.

 

Palpable jusqu’à fleur de peau,

J’aime ton parfum aux senteurs

Envoûtantes, grisant mon Ego,

Soif de Toi ! de ton corps ! saveur.

 

Tu viens attiser mon sensuel,

Soif ! soif ! mon Amie, j’en crève !

Et, comme à nul autre pareil,

Je veux m’abreuver, halte brève,

 

Epancher mon cœur à ta source,

Pour m’enivrer de ton Odeur,

Et faire ainsi de cette course,

Tout un champ d’Amour et de fleurs.

       Maria Cesare. Le 9 avril 2007