Résurgences

Souffrances passées, restées en sommeil,

Siégeant à l’horizon de mon réveil,

Je vous maudis pour votre déchéance,

Régnant en Maître en étant Eminence.

 

Rien ne vient adoucir ma solitude,

Usée par tant d’années d’incertitudes,

Larmes sans joie, vous venez terrasser,

Mes derniers soubresauts inachevés.

 

Vide sans fin où tombent souvenirs,

Je suis sans clémence face au devenir,

Combats insipides, douceâtre passé,

Tombez sans bruit dans votre mausolée…

 

      Maria Cesare. Le 3 avril 2007