Impossible combat

 Impossible combat d’une mort annoncée,

Que faire ? sinon, contre toutes ces inquiétudes,

Combattre ? ou, de souffrance, me laisser gagner,

Face à cette déchéance ; hormis la quiétude.

 

Solitude d’un cœur en décrépitude,

Sans répit, le Mal rongeant, en fieffé sournois,

Désactivant mes Sens, pauvre béatitude !

Pire châtiment, plongeant mon Ame en désarroi.

 

Sombres chimères, errant aux portes des Enfers,

Ecrasant mon cœur par le poids, portant rancoeurs,

Et vous ! mon Etre, vous n’aurez que trop souffert,

Grande défaite viendra, en mon Esprit, noirceurs.

 

Pouvoir enfin toucher du doigt, sérénité !

Faisant suite attendue à tant de hurlements,

Que ceux de mes chairs, n’ayant pas déméritées,

Forces et grandeurs, à ma vie, seront, sûrement.

 

                             Maria Cesare. Le 23 janvier 2007