Plus de regards sur l’avenir !
Tout n’est plus que désolation,
Et mon coeur ne peut devenir,
Qu’une outrageante négation.
 
Pures folies tuant le futur,
D’une vie faite de tourments,
Mon corps tyrannisé, impur,
Cherche douleurs et Vil Amant !
 
Fascinations, attachements !
Me donne envie de ces luxures,
Hypnotisant par sentiments,
Jusqu’à atteindre la rupture.
 
De cet état, je ne veux point !
De toutes ces flammes de l’Enfer,
Légions ! sortez de vos recoins,
Car tout me blase et m’indiffère.
 
                  Maria Cesare. Le 9 décembre 2006