Aujourd’hui, j’ai envie de vous écrire un passage de mon
         livre : extraits des pages 45 et 46 et si ça peut vous faire
                  du bien ! j’en serais très heureuse……
 
La vie est telle qu’on pense qu’elle est ! Comprenez-vous cette
phrase ? Elle est lourde de conséquences car elle est comme
chacun de nous. On dit que l’on est ce que l’on pense être. Ce qui
veut dire que chaque pensée que nous émettons, prend forme
quelque part dans l’espace. Ensuite, elle nous est renvoyée sous
forme d’images et ce sont ces formes d’images qui, retransmises
au cerveau, créent un champ d’action dans l’imagination de l’homme.
 
Ainsi naissent les grandes et bonnes idées dans la tête de nos
chercheurs mais, malheureusement, ainsi naissent aussi, les grandes
idées destructrices dans la tête d’autres chercheurs lorsque les pensées
sont négatives ! d’où, l’intérêt de toujours penser de façon positive,
constructive.
Pour notre plus grand malheur, ce sont là ! deux mécanismes identiques,
la même façon de se mettre en marche mais opposés, dans leurs contenus
uniquement. Ce n’est donc pas seulement un intérêt, mais aussi et surtout,
une nécéssité que de penser POSITIF.
 
Plus les pensées positives grandiront dans le coeur des hommes, plus 
l’espoir sera grand, d’aller un jour, vers un MONDE MEILLEUR.
 
                                   Maria Cesare. Le 21 novembre 2006