Mon Ami, mon Aimé,
Prends garde à ma colère !
Lorsqu’il s’agit d’aimer ,
Je suis Ombre et Lumière.
 
Je charme et ensorcelle,
Comme le vent, désirs,
Je suis une étincelle,
Qui t’accroche, délire.
 
Je chasse les étoiles,
Tu sèmes la foudre,
Et tu déchires le voile
De mes nuages de poudre.
 
Prends mon corps en offrande,
Dans cette nuit magique,
Souffle, frôle et quémande,
Toi ! mon vent féerique.
 
Je suis louve et ardente,
Dévoreuse de chair,
Je suis douce et aimante,
Pour celui qui m’est cher…
 
           Maria Cesare. Le 5 novembre 2006