A toi, mon frère, mon inconnu,
Dans la nuit noire, je t’ai perdu,
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle,
Sonne le glas, dans la chapelle.
 
Au coeur de cette immensité,
Où est passée ton Entité ?
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle,
Sonne le glas, dans la chapelle.
 
Jungle ou forêt à traverser,
Chemin faisant et à tracer,
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle,
Sonne le glas, dans la chapelle.
 
On torture en captivité,
Pièges et serpents à éviter,
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle,
Sonne le glas, dans la chapelle.
 
Cris et blessures et chairs meurtries,
Ton pauvre corps, ainsi croupit,
Sonne le glas, dans la chapelle,
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle.
 
Canons qui pleurent, mines qui sautent,
Marche mon frère, la tête haute,
Sonne le glas, dans la chapelle,
Cherche, mon coeur, ton frère t’appelle.
 
                     A toi, mon frère, que je ne connais pas…
 
                                   Maria Cesare.